> , Poème sous le beret"> <? bloginfo('name'); ?> » <? if(sk_show_category_name()==false){ echo "Qui je suis"; }else{echo sk_show_category_name();} ?>

Un coeur trop loin

J'avais mis de (amour dans toute [a maison,
Me réjouissant trop vite de ce cœur qui me donne
Dans son embrasement au fil de nos saisons L'élixir de jeunesse, des sourires à foison. re => : SFSSSHSSSSSSSSSSSSSSSSS
_ — Je tente bien souvent d’y pénétrer encore L’esprit gonflé d’amour je lattire vers moi, Je lentends respirer et mourir à [a fois.
SSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSS Il fût un doux refuge durant l’hiver glacial L’automne lui offrit ses couleurs de miel doux
N Quand le printemps fût là il devint impérial
Le mien durant l’été n’attendait plus que vous
SSSSSSSSSSSSSSESSSSSSSS.
Ilemplissait ma vie [oin du monde extérieur
Je vous entends encore, lui garde le silence,
Pourriez-vous SVP lui dire mon malñeur CLBF £t sans vous commander ! Parlez-lui de l’absence… » class= »wp-image-320″ width= »1280″ height= »725″/></figure></div>
        </article>
      <footer>
        <!--For comment-->
      </footer>
    </section>
  </section>


<nav id=

Articles récents


Archives