> , Poème sous le beret"> <? bloginfo('name'); ?> » <? if(sk_show_category_name()==false){ echo "Qui je suis"; }else{echo sk_show_category_name();} ?>

A ne pas dire « Je t’aime »

A Ng Pas Pire : Je T'aimge.… A Les peines dg nos cogurs sg ressemblent, sont mêmes.
Dès que l'amour s'en mêle et ne peut s'exprimer.
Il gst un mot précigux que l'on tait, eg : Je t'aime Qui oublie dg franchir un eogur trop esseulé. L'âme 8£ trouble alors, maussadeg, vagabonde
Plus aueung chalçur ng sg mêle à la paix
Kotrg barque s'emplit de tristesse féconde Gogur gt âmg 8£ font compliegs des années. Que faire alors, qug dire au soir crépuseulairg
4 son appel latent de désirs insolites. Quand la ehalgur d'un corps sg veut être ang terre, PARU R UE UT RE RU LU RUE UN UE EURE EU LU EEE U EEE RU LU RE RUN UE RUN U UE EU L UE EU UNE ELU RUE URL U UNE AU U RER EU UN EE EEE Que faire d'an seerçt que la raison invite. PASSAT EN NU NAN IUT ANT) LIT A
Ung ombre de tendresse au bord dg la mémoire
Je t'aime est ecttg portg ouverte a l'insomnig GC£ seul mot que l'on tait sgrait-il dérisoire ? C'est un moregau d'amour ung part de soi-même
Un bijou sur les lèvres, un caméeg sur lg cogur,
C'est un mot, un parfum ang fleur que l'on sème Cest an rai de lumière, an ragon de bonheur. (SEL